Perruque or not perruque ?

Cet article s’adresse aux personnes qui n’ont pas eu la chance de pouvoir garder leurs cheveux lors de la chimio…

Pour ma part, enfin pour ma chimio, j’avais 20% de « chance » pour perdre mes cheveux…une fois n’est pas coutume, je les ai perdu…

Ca a été une expérience assez traumatisante...voir des touffes de cheveux tomber, pendant la douche n’en parlons pas…du coup à chaque douche vous avez peur…

C’est un moment très difficile à passer. Je suis allée 2 fois chez mon coiffeur chouchou FLATMATES qui a vraiment pris soin de moi et qui était das la totale compréhension de ce que je vivais. Je suis d’abord passé par un carré …

jc

puis à une coupe courte !

court

puis j’ai arrété….mes cheveux tombaient, j’avais des trous mais j’avais toujours des cheveux devant donc j’ai opté pour le foulard.

foull

foul

Vous n’imaginez pas tous les foulards que j’ai acheté….lol mais c’est quand même dur à assortir avec les tenues…

puis les cheveux tombaient de plus en plus, donc un soir avec des amis, nous sommes passé à la tondeuse…

ton

La question de la perruque se posait mais je n’avais pas envie… » ouai tout le monde dit que ça tient chaud, qu’il l’a mette jamais, jsuis pas trop chaude… » L’image de la perruque  » m’effrayait un peu je crois… »

Puis, un jour j’ai passé le cap, et je suis allée au magazin  » Anny Davray ».

J’avais déjà selectionné sur Internet des modèles sur Internet et c’est parti pour les essayages….

img_5067

img_5071

img_5068

Puis je l’ai trouvé !! MA perruque !

img_5075

img_5076

6

Et en fait elle m’a fait vraiment beaucoup beaucoup de bien !! Je me suis retrouvé !!! J’avais plus confiance en moi et surtout je pouvais sortir de chez moi sans avoir l’étiquette « cancer » sur le front ! Libération !!!

Je ne l’ai pas trop porté cet été car c’est vrai que ça tient chaud et mes cheveux avaient repoussé, mais maintenant qu’il fait un peu plus frais, à chaque sortie je l’ai !

1

3

4

Alors, si vous hésitez, je vous conseille quand même d’aller tester des perruques, ça ne coûte rien et peut-être que comme moi vous aurez une « illumination » lol

 

Vivre avec !

Après le choc de l’annonce la bataille entre vous et le crabe est obligatoire !

Des spécialistes disent que le moral joue beaucoup sur la guérison d’un patient. Certain parlent de 50%  de chance de réussir à le vaincre grâce à lui.

Pour ma part j’avance. J’avance comme un cheval au galop avec des oeillères. Ne pas penser, avancer !  Oh oui quelque fois je soulève ces oeillères et la peur me traverse le corps et l’esprit…mais je continue à galoper avec comme cible et objectif : la guérison !

Je cours, je galope et même des fois je vole. Je vole pour aller toucher les étoiles et m’éloigner de cette dure réalité. La réalité où vous n’avez plus de cheveux, celle qui vous fait aller aux urgences, et surtout celle de la chimio qui vous met dans un état second…

A mon âge je devrais porter la vie…et bien moi je porte la mort… mais je compte bien « l’accoucher » (en quelques sorte) et pouvoir retrouver ma vie d’avant qui est en pause depuis février.

Alors, je me remet à galoper et voler pour atteindre ma cible qu’est la guérison.

Entourée de ma famille et mes amis, j’y arriverais !

51507-Be-Strong-Never-Give-Up-Stay-Positive

 

 

Dans ma bulle 

Hier encore [ Javais 20 ans ] mon quotidien etait : Metro, boulot, dodo, blog, sortie etc

Maintenant ma vie est rhytmée en fonction de mes chimios….: une semaine chimio / une semaine de répit ou globalement  » ca va ».

Cette semaine je suis sortie pour faire un peu de  » shopping » et cest la que je me suis rendue compte oh combien j’étais dans une sorte de bulle depuis fevrier. 

Je ne reconnais pas certain paysages car des immeubles ont poussé

Je ne connais plus les « hits  » du moment 

Les tendances au niveau mode > pfiouuuu je n’en sais rien, pour moi cest  » jogging party »

Je suis choquée de voir des gens en sandales ouvertes et débardeur ( oui à Marseille il fait beau ) 

Bref je me sens comme dans une bulle, centrée sur ma guerison ( et j’insiste sur le mot guerison), sur mon corps, sur ma fatigue. 

Dans ma bulle je suis stressee et angoissée surtout quand la chimio arrive, je suis devenue une fan de TF1 et de leurs émissions  » maison d’hôte, restau etc », je vis en jogging et sans soutif ( trop mal au foie), je découvre des nouvelles séries, je chante  » peeennnnooooo noireeeee », je reve tout le temps de smoothies, je suis heureuse de remanger et de ne plus être anorexique, je ne me questionne pas trop et essaie d avancer…

Dans ma bulle je suis en train de changer et il est difficile de me regarder dans un miroir : cheveux qui tombent, amaigrissement, cathéter qui ressort ( je le déteste), peau bizarre…

Mais ne croyez pas que je suis seule. Ma bulle est remplie de bonnes ondes envoyées par ma familles, mes amis et vous, et je vous en remercie !! 

  

Et c’est parti….

Encore une fois, je voulais tous vous remercier pour vos mots qui me touche énormément ! 

Je vous écrit – en culotte – en direct de ma chambre d hôpital. En culotte ? Oui car qu est ce qu’il fait chaud dans ces chambres!!!!! Moi qui suis frileuse je peux vous dire que j’ai l’impression d’être sur les îles tellement il fait chaud ! 

Bref, dimanche jai ete hospitalisée car trop faible, trop mal….hop direction chambre d’hôpital…Ce petit crabe me pince et me lance comme si il voulait que je ne l’oublie pas…apres différents calmants je ne dors tjs pas bien. Difficile de dormir à l’hôpital sur leur lit de l’enfer, toujours sur le dos et en plus branchée à une machine. 

Hier, l’annonce est tombée : je commence la chimio ce soir ! Cette annonce a été comme un coup de massu, je savais que j’allais la faire  mais ce n’était pas prévu si tot et puis ca rend vraiment réel la maladie. Je suis ttes angoissée pour la chimio. Enfin surtout les effets secondaires….jespere que ce ne sera pas trop dur.

Et comme pour me faire un petit clin doeil, je commence la chimio pour la journee du cancer colo rectal ! Quel clin doeil j’aurai pas pu mieux faire…. 

Je vous dit à bientôt et envoyez moi vos bonnes ondes, j’en ai besoin!